Avis des Internautes : Annanas parle de sa Saab 900

Les essais sont le domaine des journalistes. Jusqu'alors... Nous vous donnons maintenant la possibilité de nous présenter votre auto. Aujourd'hui, Annanas nous parle de sa Saab 900 de 1997.

"Saab 900 SE 2L Turbo 16s de 1997

Un avion ? Un camion ? Non non, juste un petit coupé aux allures et moteur d'avion de chasse combiné avec la robustesse d'un poids lourd. Saab-Scania… Fabriquant d'avions, de camions et il n'y a pas si longtemps, de voitures sportives.

Il faut être passionné pour acquérir un bijou pareil, ce que j'ai fait il y a quelques mois, après grande déception d'une française… C'est en sorte un rêve qui se réalise, j'en ai toujours voulu une. Saab c'est un art de vivre, une philosophie.

Il m'a fallu plus d'un mois pour me décider à acheter celle-ci. J'étais parti sur plus récent, une 9-3 TTID, puis ensuite, plus ancien, une 900 classic, et j'ai fini par trouver un juste milieu, une 900 NG SE. Après de longues discussions avec son propriétaire, qui m'a mis en confiance dès le départ, j'ai fait 600 km pour aller la chercher, mais ça vaut le coup, vraiment !

Saab 900


Modèle de 1997, équipé d'un moteur 2L Turbo 16s porté à 185 bourrins, juste assez pour doubler en montée et attiser les regards quand on dépasse les 4.000 tours. Personne ne s'imagine que sous un petit coupé, que la plupart trouvent "moche" et (malheureusement) assez rare aujourd'hui, rugissent discrètement tant de canassons. Mais j'ai le privilège de rouler dans une voiture exclusive, un réel plaisir.

La caisse a plus de 240.000 km, le moteur en a "que" 150.000, l'ancien propriétaire n'avait pas vérifié le niveau d'huile avant de prendre la route… Résultat, mon vendeur a changé le moteur pour remettre exactement le même, il a également fait refonctionner toute l'électronique qui ne marchait pas.

En conclusion l'équipement est top, sièges électriques, ouverture coffre avec télécommande, climatisation, régulateur de vitesse, sièges cuir en très bon état, rétroviseurs électriques, chargeur 6 CD… Bref, de quoi faire rougir les allemandes conscrites.

Niveau extérieur, elle en jette, un vrai look sport, jantes de Talladega, une série spéciale Saab, la peinture à peine ternie, les éternels essuie-phares… Tout est d'origine.

Saab 900


Assis dans le cockpit, l'excitation grimpe, le "Fasten Belts" rappelle de boucler la ceinture, la clé est à insérer entre les deux sièges, encore une particularité Saab qui a beaucoup de charme. Le moteur à froid n'a pas un bruit très intimidant, une fois chaude, on peut commencer à faire siffler le turbo, on grimpe facilement la 2ème à 100km/h sans trop qu'elle rugisse. Bref, à la sortie des péages, on en surprend plus d'un !

Tenue de route exemplaire, même sur sol mouillé, direction agréable, suspensions à peine fermes, sièges confortables… Quel plaisir ! Le point négatif est la consommation, moi qui était habitué à des 5l/100 km, la moyenne ici est de 9,5l/100km… Mais on ne peut pas tout avoir.

La société Saab ne produit malheureusement plus de véhicules, mais elle existe toujours avec quelques projets en tête. Le problème est donc les pièces détachées, qui sont non seulement chères, mais surtout rares. Mais, chanceux comme je suis, le vendeur m'a donné pour le prix de la voiture toutes les pièces en état de marche de l'ancien moteur, d'origine Saab, donc, turbo, culasse, pompes, clim etc … Tout y est !

J'ai été sincèrement surpris en l'essayant la première fois, la puissance et le confort, signés Saab. Le retour, 600 km sur autoroute à 140 km/h, clim en marche, pas de vibration, aucun pépin, très confortable pour un coupé et pour l'année, sans oublier les 2 vraies places à l'arrière.

Saab 900


De plus, bien entretenues, ce sont des voitures qui peuvent gravir des montagnes, on oublit pas les records établis par une Saab 9000 parcourant 100.000 km sans arrêt (sauf carburant, huile et pilote) et celui d'une Saab 900 de 1996 sur le circuit de Talladega : 8 jours de piste non stop, à 226 km/h de moyenne, 40.000 km parcourus… What else ?

"N'achète pas ça !", voilà ce que j'entendais à longueur de journée… Et après avoir fait un tour dans la belle suédoise, la plupart en ressortent convaincus, avec un "Ah c'est pas mal en fait !"

Pour conclure, que ce soit pour aller au travail (même un mauvais), en vacances, chez belle-maman, aux centre des impôts, en courses, à la pompe etc… On grimpe dedans avec le sourire. Une certitude, ma prochaine sera une Saab et je ne suis pas près de revendre celle-ci.


Les plus :
- Originalité
- Puissance mais le turbo se déclenche assez tard
- Rapport qualité/prix d'occasion
- Confort
- Equipements
- Coffre gigantesque

Les moins :
- Consommation
- Coût entretient et pièces
- Proximité concessions


Remonter